La voie du Kaizen par Robert Maurer

Coaching, Art & méthode

1 novembre 2014

Temps de lecture : 3 min

3

Quand nous sommes insatisfaits de notre vie, nous avons souvent tendance à penser que seul un changement radical peut nous sortir de là. Et nous voilà découragés à l’avance devant l’ampleur de la tâche. Or il existe une alternative, une méthode simple consistant à se fixer des objectifs modestes et progressifs, à se concentrer sur de petits efforts plutôt que de s’engager dans de grands travaux : c’est la voie du kaizen.

« Atteindre des objectifs majeurs mais toujours sur le mode mineur » 

Le mot kaizen (改善) est la fusion des deux mots japonais kai et zen qui signifient respectivement « changement » et « meilleur ». Sorte de processus d’amélioration continue fondé sur des actions concrètes, simples et peu onéreuses, le kaizen a beaucoup été utilisé par des entreprises japonaises dans les années 1950.

L’auteur, psychologue, a mis le kaizen en pratique avec des patients, dont il relate ici l’histoire. Une analyse de nos comportements pleine de finesse et de compréhension, avec des exercices pratiques qui nous aident à dépasser nos résistances, à avancer à petits pas pour des bonds de géants.

Pourquoi le kaizen fonctionne-t-il ?

Tous les changements, même positifs, génèrent de l’anxiété. Voilà sans doute pourquoi nos efforts échouent souvent car ils ne font qu’aggraver notre peur du changement. De petits pas nous rapprocheront plus sûrement de notre objectif final en posant de petites questions, celles-ci nous conduiront à faire de petites actions qui nous aideront à résoudre de petits problèmes pour lesquels nous pourrons nous octroyer de petites récompenses une fois atteints les petits objectifs intermédiaires.

Le kaizen, c’est quoi exactement ?

Pour faire simple, on peut la résumer en une série de petits pas :

1) Reconnaître notre peur

S’en servir comme motivation.  Bien employée, elle  servira  de levier pour réaliser nos objectifs

2) Poser de petites questions

Les petites questions aident à re-programmer notre cerveau.
Par exemple : quel petit pas pourrais-je accomplir pour améliorer ma méthode de travail ?

3) Avoir de petites pensées

Plutôt que de se “jeter à l’eau”, ce qui est très anxiogène, Il est possible de pratiquer la sculpture du mental qui s’inspire de la visualisation mais qui stimule beaucoup plus le cortex que cette dernière en stimulant au maximum tous nos sens.

4) Faire de petites actions

Toute la méthode repose sur de petits pas-actions qui, de prime abord, peuvent paraître dérisoires mais qui vous permettront d’atteindre vos objectifs … en douceur.
Prenons quelques exemples :
vous voulez maigrir ? Servez-vous normalement une petite cuillère de riz en moins(si c’est encore trop dur enlevez seulement quelques grains de riz)
votre bureau disparaît sous la paperasse ? Classez une feuille de papier/jour ou ranger un crayon ou un trombone /jour
vous détestez l’exercice physique ?  Montez trois marches et redescendez-les une fois/jour

5) Résoudre de petits problèmes

Combien de fois dans notre vie n’accordons-nous pas d’importance à ces petits signes avant-coureurs qui devraient pourtant nous mettre en alerte. Prêter attention à toutes ces petites alarmes qui s’allument sur notre route nous éviterait souvent bien des ennuis.

6) S’accorder de petites récompenses

Ce qui motive l’être humain ce n’est pas le gain mais le fait d’être reconnu. Donc, pour atteindre vos objectifs il est important de vous offrir des récompenses qui devront obéir aux trois critères suivants : être en adéquation avec le but que vous voulez atteindre, être en adéquation avec la personne (si vous aidez quelqu’un) car ce qui est bon pour vous ne le sera pas forcément pour votre collègue de travail et être gratuite ou pas chère du tout.

7) Identifier les petits moments ou les petites choses

C’est en observant de petites choses que, au long de milliers d’années, l’humanité a pu progresser. De grandes découvertes sont aussi le fruit de l’observation de “petits moments”.

Pour aller plus loin sur le kaizen

Bio Robert MaurerAVT_Robert-Maurer_2769

Né le 11 mars 1946, Robert Maurer est professeur associé à l’école de médecine de l’université de Los Angeles. Il enseigne également la santé du comportement à la station thermale de Canyon Ranch, à Tucson (Arizona), et dirige une société de conseil : la Science de l’Excellence.

Bio auteur

Selon son fondateur : « Playfight intègre le corps, l’esprit et les émotions. Nous pratiquons Playfight pour mieux nous connaître, appréhender notre force, notre pouvoir intérieur et apprendre à l’utiliser en conscience dans la relation aux autres. Un espace sécurisé pour entraîner notre propre Guerrier Intérieur Conscient et pour donner de l’amour et de l’espace à notre Enfant Intérieur. »

Pour aller plus loin

  • Si tu as l’impression que ta vie t’échappe
  • Si tu as le sentiment de ne pas être à ta place
  • Si tu n’oses pas réaliser un changement auquel tu tiens
  • Si tu en a marre de laisser les autres décider pour toi

Mon Parcours Booste ta confiance en toi est fait pour toi !

Crédit Photo: Allen Taylor

Barbara Reibel

Coach Feel Good, Blogueuse et Auteure
Fondatrice du blog En 1 mot

Retrouve-moi sur mes autres sites internet 

Happiness Factory

Parcours d’auto-coaching en ligne pour bâtir une vie qui te ressemble

Humour Me by Barbara

Humeur d’une digital mother au bord du burn-out entre z’Homme et ses trois greffons

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.