Les pratiques de développement personnel

Les pratiques de développement personnel

À mon avis 

28 octobre 2016

Bien-être, mieux-être, bonheur : ces notions sont quasiment devenues des injonctions dans notre société moderne et individualiste. Au point que l’on pourrait presque se sentir coupable ou en situation d’échec si l’on n’est ni bien, ni mieux, ni heureux.

Rassurez-vous : rien n’est plus faux. Nous cheminons tous à notre rythme et relevons – ou non – les défis qui sont les nôtres, en temps et en heure, avec nos moyens et nos limites. Il n’y a aucun idéal à atteindre, pas de compétition à gagner ni de comparaison ou de classement à établir. Je suis en faveur de l’auto-détermination de chacun – c’est « Le bonheur, si je veux« .

Mais si vous le voulez, sachez que le changement est à votre portée. C’est ce que l’on appelle le développement personnel.

 

Et d’abord, qu’est-ce que le développement personnel ?

 

On entend beaucoup parler de développement personnel, de croissance personnelle, de devenir la meilleure version de soi, de s’améliorer, de réaliser tout son potentiel, etc. Mais de quoi s’agit-il au juste et d’abord, qu’est-ce que le développement personnel ?

Personnellement, j’aime beaucoup la définition qu’en fait Jacques Salomé :

J’appelle pour ma part développement personnel toute démarche de changement dans laquelle je prends le risque de m’autoresponsabiliser, en vue de remettre en cause – pour en comprendre le sens et pour dynamiser autrement mes façons d’être – mes modes de pensée, mes croyances, mes certitudes et mes comportements au quotidien.

Amorcer le changement

 

Le développement personnel désigne une démarche de changement, un changement conscient, voulu. Ce n’est pas le changement passif que nous fait subir le temps qui passe, ni les changements qui se manifestent dans notre vie et qui sont parfois indépendants de notre volonté.

La démarche nous implique, engage notre responsabilité et nous rend acteur (ou actrice) de notre vie. Beau programme !  Reste à savoir comment on s’y prend.

En réalité, dans tout changement, c’est le premier pas qui est le plus difficile. Un peu comme quand on invite une femme (ou un homme) pour la première fois au restaurant ou au cinéma et que l’on ne sait pas encore quelle va être sa réaction. Ce moment où l’on quitte sa zone de confort pour rentrer en terrain inconnu est dérangeant, déstabilisant et parfois même anxiogène. C’est ce que j’appelle l’amorce du changement. Heureusement, pour cela, des méthodes existent.

 

Les pratiques fleurissent : et si on faisait le tri ?

 

Certaines disciplines, qui entrent aujourd’hui dans la catégorie du développement personnel au sens large, sont plurimillénaires : yoga, ayurvéda, tai chi, par exemple. D’autres techniques datent de l’avènement de la psychanalyse : sophrologie, PNL,  analyse transactionnelle, … D’autres encore sont qualifiées de méthodes « new age »: l’EMDR, les fleurs de Bach, l’iridiologie,…

Pour y voir un peu plus clair, on peut diviser ces pratiques en trois groupes distincts :

  1. les pratiques psychiques
  2. les pratiques corporelles
  3. les pratiques spirituelles

Les méthodes agissent in fine sur tout notre être mais leurs points d’appui sont différents. Voici une ébauche de « mind map » pour mieux illustrer mes propos. Je me propose d’aborder ces différentes techniques et d’en proposer à chaque fois que c’est possible l’une ou l’autre application concrète. Bien sûr, ce graphique est à enrichir, ce n’est qu’un début…

 

Retrouve-moi ici

Barbara Reibel Coach Happiness

Barbara Reibel

Coach Happiness, Auteure et Blogueuse
Fondatrice du site Happiness Factory et du blog En 1 mot

routines

Happiness Factory

Des routines simples et motivantes pour transformer ta vie 

Humour Me by Barbara

Humeur d’une digital mother au bord du burn-out entre z’Homme et ses trois greffons

4 Commentaires

  1. Calliope Consulting

    Bonjour en 1 mot, merci pour votre bel article, un plaisir à lire.
    Pensez-vous que le développement personnel passe nécessairement par la recherche du bonheur ? S’épanouir pour s’améliorer. Actuellement dans mon travail, je sent perdre le sens, le but. J’aimerai laisser ma trace, et je doute sur mes choix. Je me sent du coup moins épanouie, car je ne progresse plus…
    Merci pour vos précieux retours
    Louise

    Réponse
    • Barbara Reibel

      Bonjour Louise,
      Pour moi, le développement personnel consiste très modestement à s’améliorer chaque jour, pas à pas, en acceptant ce qui est et en arrivant à trouver sa juste place dans la société. Le bonheur est le fruit de cette recherche. Ce n’est donc pas s’épanouir pour s’améliorer mais s’améliorer pour s’épanouir.
      Vous parlez de laisser votre trace… creusez cette idée : que voulez-vous transmettre ? Comment ? A quoi ressemblerait votre vie si vous pouviez le faire ?
      Douter sur vos choix est normal quand le mental s’oppose à votre petite voix intérieure mais si votre âme « toque à la porte, je vous invite à l’écouter.
      N’hésitez pas à me faire part de vos prises de conscience, Louise.
      Bon cheminement
      Barbara

      Réponse
  2. Marthe

    Bonjour,
    La pratique du Reiki ne fait elle pas partie du développement personnel ?
    Bonne journée.

    Réponse
    • En 1 mot

      Tout à fait et je vais le rajouter sur le mindmap, merci !

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.