Méditation orgasmique ou le plaisir sans désir

Sexualité

Art & méthode

7 mars 2016

Explorer un nouvel orgasme plus intense est la promesse de ce nouveau mouvement made in US qui débarque en France. Née dans le sillage du Slow Sex lancé par Nicole Daedone à San Francisco il y a plus de 15 ans, l’orgasmic meditation (méditation orgasmique) est sensée décupler les sensations en valorisant la pleine conscience de son plaisir.

Pour Emmanuelle Duchesne, la représentante française de ce mouvement, qui pratique ces sessions en France et en Belgique, certains couples en ressortent totalement épanouis, comme après une nouvelle lune de miel.

Se faire caresser le clitoris par un inconnu pendant des ateliers de méditation. Les Américaines connaissent depuis 2001, les Anglaises y prennent goût et les françaises vont pouvoir découvrir. Des cours fleurissent à Paris, Londres ou Bruxelles, comme le relaient Slate, Libé et Dazed.

Environ 2.000 personnes pratiquent ce genre de méditation en Angleterre et 10.000 dans le monde entier, selon le Daily Mail. Le groupe « Meetup » londonien de méditation orgasmique compte plus de 3.000 membres, qui « se réunissent pour avoir des conversations honnêtes sur le désir, le couple, la sexualité, l’intimité et les orgasmes ».

Emmanuelle Duschene se présente comme une « alchimiste d’amour et d’orgasme ». Coach française en OM (orgasmic meditation), ses cours sont de vrais ateliers avec pratique de 15 minutes encadrée entre adultes consentants et qui ne sont pas « des relations sexuelles ni des préliminaires ». ll s’agit d’apprendre les caresses pour provoquer le plaisir clitoridien chez la femme sans pour autant avoir du désir pour l’autre, en présence du coach », explique Emmanuelle Duschene.

Dans les ateliers proposés placés sous le signe « de la sensibilité, la sensorialité, l’instinct », après la théorie (cercles de paroles, coaching, exercices sensoriels et introspectifs), ceux qui le souhaitent passent à la pratique.

La personne qui stimule le clitoris porte un gant lubrifié, reste habillée, tandis que celle qui se fait masser n’enlève que le bas. La femme ouvre les jambes en papillon sur des coussins et son partenaire (pas obligatoirement compagnon dans la vie) la caresse de la main gauche, en plaçant le pouce à l’entrée du vagin et en faisant de lents mouvements avec l’index de bas en haut. Il se met totalement à l’écoute de sa partenaire, qui peut orienter ses caresses. À l’issue de la séance de 15 minutes sans réciprocité ni suite ni pénétration, l’un et l’autre décrivent ce qu’ils ont vu et/ou ressenti.

À la clé, une douche sensorielle et une explosion orgasmique, comme un rite initiatique, qui changent le rapport au sexe des participants et rendent les couples plus épanouis, constate emmanuelle Duschene.

Pour aller plus loin

le livre de Nicole Daedone (en anglais) : Slow Sex, Slow Sex: The Art and Craft of the Female OrgasmEt celui de Diana Richardson : Slow Sex, faire l’amour en conscience.

Source
La Dépêche
http://www.ladepeche.fr/article/2016/03/02/2292284-jouir-en-pleine-conscience-avec-la-meditation-orgasmique.html

Crédit photo 
Piotr Marcinski/Shutterstock.com

Barbara Reibel Coach Happiness

Barbara Reibel

Coach Happiness, Auteure et Blogueuse
Fondatrice du site Happiness Factory et du blog En 1 mot

Retrouve-moi ici

routines

Happiness Factory

Des routines simples et motivantes pour transformer ta vie 

Humour Me by Barbara

Humeur d’une digital mother au bord du burn-out entre z’Homme et ses trois greffons

3 Commentaires

  1. Vinc

    On peut aussi utiliser un gant de crin ?

    🙂

    Réponse
    • Barbara Reibel

      Euh…non, je ne pense pas, pas sur une partie aussi sensible !

      Réponse
  2. Papy Grincheux

    Papy n’est même plus grincheux, là, il a carrément l’écume aux lèvres. A moins qu’il ne soit pris d’un irrépressible fou rire. Savent plus quoi inventer les nanas branchouille-décérébrées-folles du cul. Et elles osent qualifier de méditation leurs pratiques zozogénitales. La connerie est le plus court chemin de la civilisation à la barbarie : elles y foncent tout droit, tes copines… ( je sais, je sais, ce ne sont pas tes copines)

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.