Piet Mondrian

Mondrian symbole d’une modernité mondialisée

 

Société, Art & méthode

19 octobre 2022

Temps de lecture : 4 min

Pourquoi Piet Mondrian a-t-il autant imprimé sa marque ? Reconnaissables au premier coup d’œil, ses œuvres sont devenues des logos planétaires. Les célèbres lignes noires qui s’entrecroisent sur un fond blanc émaillé de jaune, rouge et bleu, semblent faire partie de notre quotidien. Presque une évidence.

Cet artiste hollandais (1872-1944), considéré comme le pionnier de l’abstraction, suscite toujours un fort engouement. Ses œuvres s’arrachent à prix d’or et le record mondial d’une enchère pour l’artiste a été établi en 2015 chez Christie’s à New York pour Composition C (n° III), adjugée plus de 50 millions de dollars !

L’engouement pour Mondrian ne se dément pas

Mondrian Composition II

Composition C (n° III)

C’est pour comprendre l’artiste au-delà de ses compositions iconiques que j’ai visité l’exposition « Mondrian Evolution » à la Fondation Beyeler près de Bâle. Pourquoi Mondrian est-il devenu – et resté – célèbre ? Surtout, quels parallèles peut-on établir entre ses œuvres et l’époque actuelle ?

Cette exposition, qui m’a permis de découvrir d’autres facettes de l’artiste, m’a aussi inspirée quelques pistes de réflexion.

Je fais l’hypothèse que Mondrian reste un artiste intemporel parce que son œuvre s’appuie sur trois axes de recherche, encore modernes aujourd’hui : l’universalité du langage pictural, la spiritualité et le rythme.

 

Trois axes de recherche qui restent modernes

1- Langage pictural universel 

Au début de sa carrière, Mondrian peint sur le vif des paysages ruraux de sa Hollande natale, moulins à vent, fermes, … ainsi que des natures mortes. Petit à petit, il travaille à des surfaces planes, d’abord dans un style figuratif, puis de plus en plus symbolique. L’exploration de la structure linéaire des images le fascine. Il cherche à pousser l’abstraction du modèle naturel à un tel degré que seule l’essence même de l’image demeure.

Pour illustrer cette quête, la Fondation Beyeler a placé les deux œuvres ci-dessous côte à côte. Si l’on réduisait le tableau de la Femme au fuseau aux lignes perpendiculaires qui le composent, on aboutirait probablement à un tableau semblable à la Composition en noir et blanc avec lignes doubles.

 

Piet Mondrian

    Femme au fuseau (vers 1893-1896), Pace Gallery.                                 Composition en noir et blanc avec lignes doubles (1934), Collection privée, Suisse

 

Je construis des lignes et des combinaisons de couleurs sur des surfaces planes afin d’exprimer, avec la plus grande conscience, une beauté générale. La nature (ou ce que je vois) m’inspire, me met, comme tout peintre, dans un état émotionnel qui me pousse à créer quelque chose, mais je veux rester aussi près que possible de la vérité et à tout extraire, jusqu’à ce que j’atteigne au fondement des choses. 
Mondrian

 

 

Cette recherche d’un langage universel fait écho aux icônes, pictogrammes et autres logos qui sont devenus les balises du monde moderne. Pictogrammes placés sur les emballages, panneaux de signalisation routière, icônes d’applis sur les smartphones, logos des marques : tout ce qui constitue la communication de base dans nos sociétés est constituée d’images simples et épurées, faisant appel à un nombre réduit de couleurs. La civilisation moderne a besoin d’un langage universel pour comprendre rapidement une information.

Et si l’obsession de Mondrian pour la simplicité des formes et des couleurs permettait en effet d’accéder à une forme d’universalité ? Comme le prouvent aujourd’hui les logos, les icônes, les pictogrammes, compris par tous, les œuvres de Mondrian résonnent-elles en nous précisément grâce à leur sobriété ?

 

2- Spiritualité

Mondrian a reçu une éducation calviniste par son père, pasteur. Il est sensible à la recherche d’une peinture plus spirituelle et n’a de cesse de peindre l’ordonnancement invisible d’un monde parfait. Il adhère à la Société Théosophique qui met en avant l’idée d’un ordre cosmique du monde, au-delà des apparences et du visible. Mondrian applique ses croyances en l’existence d’une Vérité supérieure et englobante. Dans sa tentative de créer un art universel,  il ne conserve que les couleurs pures, c’est-à-dire les trois couleurs primaires : rouge, bleu, jaune. L’angle droit revêt pour lui une signification universelle, le rapport entre vertical et horizontal représentant la dualité présente dans l’univers, ainsi que dans les lois de la nature. L’artiste recherche une abstraction toujours plus pure et proche de la vérité.

 

Je crois qu’il est possible, grâce à des lignes horizontales et verticales construites en pleine conscience, mais sans calcul, suggérées par une intuition aigüe et nées de l’harmonie et du rythme, que ces formes fondamentales de la beauté, complétées au besoin par d’autres lignes droites ou courbes, puissent produire une œuvre d’art aussi puissante que vraie.
Mondrian

Piet Mondrian

Évolution (1911)

La spiritualité qui sous-tend l’œuvre de Mondrian fait écho à la quête de sens de l’époque contemporaine. L’artiste a traduit l’ordre cosmique sous formes de lignes géométriques et de couleurs primaires pour mieux rappeler les lois immuables et universelles qui le régissent. A nous de créer l’ordre humain en imitant cet ordre cosmique, de réaliser une œuvre de vie qui l’emporte sur le chaos, en conformité avec sa signification de bonté, de justice, de fraternité et d’amour.

 

3- Rythmes

Quand Mondrian arrive à New York en 1940, il élimine le noir. New York City I est composé uniquement de lignes jaunes, bleues et rouges, qui s’entrecroisent avec un effet de tressage. Il utilise aussi des rubans adhésifs colorés qu’il place et déplace jusqu’à obtenir le rythme qui lui plaît.

Piet Mondrian

New York City I (1942), Centre Pompidou Paris.

Le quadrillage urbain de New-York et les gratte-ciels immenses le fascinent ainsi que l’atmosphère musicale et rythmée de la ville. Ces traits se retrouvent dans Broadway Boogie-Woogie. Le tableau se compose d’une grille assez dense (mais irrégulière) de lignes jaunes, ponctuées de petits carrés rouges, bleus et gris, sur un fond blanc, donnant au tableau un rythme endiablé. Les rectangles asymétriques de Broadway Boogie-Woogie correspondent à la mélodie syncopée du boogie-woogie, les petites lignes brisées faisant écho aux cascades d’accords brisés de la base rythmique.

Piet Mondrian

Broadway Boogie-Woogie (1942-43), MOMA New-York.

 

Le néoplasticisme : des lignes ou de l’art ?

 A la fin de la Première Guerre mondiale, Piet Mondrian invente le néoplasticisme : « un art abstrait, austère et géométrique ». Cet art tente de donner une contraction du réel ou encore d’en souligner les « déchirures » au lieu d’essayer de représenter « les apparences visibles du monde extérieur ».

La peinture de Mondrian est alors devenue totalement abstraite, ponctuée d’angles droits et de structures mathématiques qui reflètent selon lui l’ordonnancement du monde.

Cette économie de moyens, cette rigueur formelle et chromatique que l’on retrouve dans le reste de ses œuvres , expliquent sans doute aussi l’Influence de Mondrian sur d’autres formes d’art comme l’architecture, les arts décoratifs, la mode. 

L’hommage que lui a rendu Yves saint Laurent en 1966, en créant la « Robe Mondrian » n’est sans doute pas étranger à la postérité de l’artiste.

Piet Mondrian

À l’apogée de son art, Piet Mondrian écarte toute forme matérielle de la nature pour en approcher l’essence même et s’exprime uniquement par la ligne droite, les formes en deux dimensions et les couleurs primaires. Il est donc impossible de comprendre l’inspiration de l’artiste derrière ses compositions, ce qui est exactement son objectif.

 

Je souhaite approcher la vérité d’aussi près que possible, et donc j’abstrais tout jusqu’à ce que j’arrive à la qualité fondamentale des objets
Mondrian

 

Maître de l’abstraction, Piet Mondrian a fait de sa peinture un langage universel. Déclinées à l’infini, ses œuvres ont leur propre vocabulaire esthétique intemporel. Une mondialisation avant l’heure.

 

Sources :

https://www.fondationbeyeler.ch/fr/pietmondrianconservationproject

https://fr.wikipedia.org/wiki/Piet_Mondrian

https://www.beauxarts.com/grand-format/piet-mondrian-en-3-minutes/

https://www.linternaute.fr/biographie/art/1775310-piet-mondrian-biographie-courte-dates-citations/

https://www.telerama.fr/scenes/mondrian-entre-les-lignes,62840.php

 

Besoin d’aide ?
Découvre ce Carnet de Route
spécialement conçu pour vivre dans l’abondance !

je vis dans l'abondance
leviers cognitifs
Barbara Reibel Coach Happiness

Barbara Reibel

Coach Happiness, Auteure et Blogueuse
Fondatrice du site Happiness Factory et du blog En 1 mot

Retrouve-moi ici

Happiness Factory

Happiness Factory

Des Carnets de route simples et motivants pour transformer ta vie

Humour Me by Barbara

Humour Me by Barbara

Humeur d’une digital mother au bord du burn-out entre z’Homme et ses trois greffons

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.