massage tantrique
Le Tantra : un art de vivre,
un art d’aimer
par Roger-Michel Berger 
Couple, Sexualité
Spiritualité
24 février 2020
Temps de lecture moyen : 7 min
4

Aujourd’hui, le massage tantrique est généralement synonyme de sexualité ou de massage érotique. La profondeur de cette philosophie tout ce qu’elle peut apporter à celui qui cherche à avancer dans la compréhension de soi-même, de ses relations à l’autre, au monde et à la nature, est trop souvent oubliée ou occultée. Or le tantra comme le massage tantrique est bien plutôt un guide, une philosophie pour un intense voyage vers soi.

« Le tantra offre une renaissance spirituelle qui inclut la sexualité comme moteur utile de la vie et de l’éveil. »

Roger-Michel Berger 

Nous avons fait notre première immersion dans le massage tantrique, z’Homme et moi, au cours d’un stage de massage pour couples avec Roger-Michel et Martine Berger (Wellness Flow). Nous avons été conquis par cette philosophie, cet art de vivre, qui invite à une profonde connaissance de soi et de l’autre par le toucher et par le corps. Dans le tantrisme, la sexualité est affirmée comme le moteur de la vie et de l’éveil, le plaisir physique devient alors le point de départ d’une extase spirituelle. Accrochez vos ceintures, ça décoiffe !

 

Chapitre 1 – Origines et bases du tantra

 

Loin de se réduire aux pratiques sexuelles que l’on lui prête trop souvent, à travers le massage tantrique, le tantra propose des pratiques pour acquérir une connaissance de soi approfondie. Il n’enseigne pas la sexualité, il dit simplement que le sexe peut-être une source de félicité et qu’il convient de l’utiliser comme un point de départ.

Le tantra a connu son âge d’or du 9ème au 14ème siècle au Cachemire (Inde). Arrivé en Europe au début du 20ème siècle, il a, au contact du New Age et de la psychologie, donné naissance au courant que l’on peut appeler « néo-tantra ». 

 

Chapitre 2 – Les centres d’énergie

 

Les chakras sont des centres d’énergie subtile qu’il faut imaginer à l’intérieur du corps. On peut comparer les chakras au plexus, un entrelacement de fibres nerveuses, bien que la plupart n’ait pas de correspondance anatomique. Le mouvement New Age à donné les couleurs de l’arc-en-ciel aux chakras. On en distingue 7 principaux que l’on peut relier à des potentiels et à des symboliques que l’on retrouve aussi dans d’autres traditions.

 

massage tantrique chakras

Chapitre 3 – Les 3 clés

 

Dans la pratique du tantra, le souffle, le son et le mouvement constituent 3 clés importantes.

Le souffle

La respiration est la méditation première, fondamentale. Quand je respire, je suis vivant. Être simplement assis et respirer en conscience me permet de quitter l’agitation intérieure, le brouhaha de mon cerveau ou de mes émotions. 

Le son

Nous ne chantons plus assez. Or la voix est un instrument magnifique pour atteindre des moments d’éternité. C’est en même temps l’instrument le plus naturel, celui que nous utilisons tous, et aussi très fragile, car lié à notre corps, notre âme et nos émotions. Le OM selon la philosophie hindoue, est le son primordial à partir duquel l’univers ce serait structuré. Pour l’auteur c’est un son d’élévation car la perception fine des vibrations amène à une conscience sonore approfondie. 

Le mouvement

Lorsqu’on parle de méditation, la plupart des gens pense qu’elle consiste à rester assis en posture de yoga ou sur un coussin sans bouger. Ce n’est qu’une des façons, qui peut convenir à certains, mais pas à tout le monde. Le mouvement, la danse, quoi de plus extatique ? Marcher, courir, nager, danser : tout peut-être transformé en méditation. La marche est une des méditations les plus simples et les plus efficaces à pratiquer.

Chapitre 4 – Le massage tantrique : un art de vivre

Le tantra nous donne des pistes pour être vraiment là, vraiment présent à la pulsation de vie en soi et autour de soi. En ce sens, c’est un art de vivre.

Le frémissement de la vie est un thème central du tantra. À chaque instant je peux être présent au frémissement de la vie. Que ce soit en faisant la vaisselle ou assis dans la forêt à écouter le bourdonnement des insectes, la vie est partout. 

Cet état est atteint lorsque cesse toute activité mentale, lorsque je suis totalement présent à l’instant actuel, à des émotions qui me prennent tout entier.

La présence est un art de vivre. Être entièrement présent à ce que l’on fait, ce que l’on vit, ce que l’on ressent, voilà une démarche commune à la plupart des voies spirituelles. Notre vraie demeure est le maintenant. Vivre dans l’instant présent est un miracle.

Chapitre 5 – Le massage tantrique : un art d’aimer

Le Tantra et aussi un art d’aimer. Il permet de cultiver la relation, d’oser la vulnérabilité et offre des clés pour développer une relation épanouie.

Pouvoir poser sur soi un regard bienveillant, respectueux et aimant et une condition pour aimer l’autre. S’aimer soi-même n’est pas mégalomanie ou sur estimation de ses capacités, c’est connaître et ses capacités et ses limites.

Contacter sa vulnérabilité nécessite de faire à l’envers le chemin de notre éducation. Il s’agit de trouver en nous-même la volonté de devenir nos propres parents, pour prendre soin de notre enfant intérieur. Lorsque nous connaissons nos vulnérabilités, nos blessures en pleine conscience, nous devenons capable d’intimité de respect de la vulnérabilité de l’autre. La conscience de notre vulnérabilité offre un chemin d’élévation dans notre quête de sens. C’est par l’acceptation de nos limites que nous pouvons suivre ce chemin.

Tant que nous n’avons pas ce havre d’estime de nous, que nous nous considérons comme incomplet, nous allons chercher à combler nos manques par l’autre. La relation à l’autre sera une relation dévorante, fondée sur le besoin, le manque.

S’aimer soi-même se respecter et être conscient de sa vulnérabilité fondamentale nous permet de rencontrer l’autre dans le respect et le don. Pour cela une maturité est nécessaire.

Une relation véritable, un couple, se construit. C’est une alliance entre deux êtres entiers qui font le choix de grandir ensemble. 

massage tantrique pratiques tantriques

Chapitre 6 – Le massage tantrique et la sexualité

La sexualité, quoi de plus naturel, mais aussi quoi de plus dénaturé dans nos sociétés. Le tantra nous enseigne à quitter la performance, à aborder l’acte sexuel comme une prière, l’entrée dans un temple.

L’énergie sexuelle est une puissance fabuleuse. Elle peut effectivement effrayer lorsqu’elle se déploie dans toute son intensité.  Nous ne sortons pas indemnes de plusieurs siècles de répression de la sexualité et de la femme.

Le problème c’est qu’en Occident depuis 2000 ans, les églises qui se réclament du christianisme en faisant des plaisirs charnels un péché et en rejetant le sexe de la femme du côté du diable se sont opposées à toute élaboration d’un érotisme sacré dans notre civilisation et ont barré en chaque être l’accès au divin de la chair.
Gérard Leleu, Sexualité, voie sacrée.

Les médias nous saturent d’érotisme. et pourtant si statistiquement nous faisons l’amour pendant plus d’une demi-heure par semaine, nous sommes déjà au-dessus de la moyenne! Selon Margot Anan, nous aurions en moyenne 20 secondes d’orgasme par semaine ce qui fait 18 minutes par année ! Nous parlons beaucoup de sexe, nous en sommes envahis, mais nous le pratiquons finalement très peu dans la réalité.

La dictature de l’orgasme

 

Nous sommes obsédés par le temps et les objectifs. On ne parle que de performances et on a l’impression que l’acte sexuel c’est un peu comme gravir l’Everest ou gagner une course. Dans les films X, les partenaires sont tout le temps en train de travailler dur pour atteindre l’orgasme, ça a vraiment l’air d’être du boulot !

Le tantra enseigne que l’énergie sexuelle peut-être vécu sans qu’il faille faire quoi que ce soit. Le non-faire est une pratique qui permet à la sexualité naturelle de se développer, sans urgence, sans objectif.

Si nous nous concentrons sur nos sensations, sur ce que ressentent notre ventre, notre sexe, notre peau, sur leur signaux subtils, notre corps va devenir plus vivant, plus habité, et cela va nous permettre d’être plus ouvert à l’autre et, finalement aussi, de donner plus de plaisir à l’autre, car l’autre va sentir que nous sommes connectés avec notre vitalité.

Communiquer 

 

Nous faisons l’amour mais prenons nous le temps de vraiment communiquer? Quand nous sommes nous regardés dans les yeux pendant quelques minutes? Quand nous sommes nous donnés un massage sans attente, sans objectif autre que de communiquer par le toucher? Une pratique tantrique consiste par exemple à se baigner par le regard dans les yeux de l’autre.

Respirer 

Le souffle est l’énergie vitale par excellence. Unir notre souffle à celui de notre partenaire est une expérience magnifique. Respirer ensemble au même rythme en étant l’un contre l’autre, peut devenir un moment d’extase total.

 

Ralentir

Lorsque nous apprenons à faire l’amour dans la lenteur, c’est difficile au début, car nous avons l’impression de ne plus rien sentir. Il faut un temps d’adaptation pour que nos organes retrouvent la subtilité des sensations. Cela peut-être déstabilisant, nous allons nous sentir parfois vulnérable, parfois ridicule. Alors le mieux c’est d’en rire, d’en parler dans le couple. C’est aussi l’occasion de retrouver la connivence, de faire un jeu de cette découverte à deux.

 

Abandonner les objectifs

Lorsque nous abandonnons les objectifs, nous pouvons aussi nous passer de préliminaires. Car qui dit préliminaire sous-entend déjà une suite, une attente, un objectif. Nous pouvons très bien nous mettre ensemble et rester ainsi, comme en méditation. Petit à petit nous prenons contact entre nous pour nous donner un plaisir tout en finesse.

Une longue tradition

Le « slow sex » rejoint les préceptes des anciens du tantrisme qui nous disent déjà de se fixer dans cet espace d’amour entre le début et la fin de l’union sexuelle, de ne pas chercher à conclure au plus vite, mais de prendre son temps. Le tantra va encore bien plus loin, la sexualité étant le magnifique point de départ d’un intense voyage spirituel vers soi.

 

Chapitre 7 – Une spiritualité laïque

 

Le Tantra est une démarche spirituelle mais pas une religion. Il nous invite à une profonde connaissance de soi et une spiritualité pleinement humaniste, même si, comme chez les anciens Grecs, il fait parfois référence au divin.

La spiritualité comme sentiment océanique

Il peut arriver que nous soyons dans un état de disponibilité, de réceptivité et d’ouverture tel que nous entrevoyons ce qu’on pourrait appeler l’ultime, le grand tout ou Dieu. Pour la plupart d’entre nous se sont des états extrêmement fugitifs. C’est ce que l’écrivain Romain Rolland a décrit comme un « sentiment océanique ».

Le Tantra baigne dans cette tradition d’origine indienne. Il nous propose la voie de l’acceptation de tout ce qui est, donc aussi et particulièrement de la sexualité, comme énergie fondamental de vie. Dans cette optique, réprimer la sexualité est une perversité, il faut on contraire la vivre complètement, intensément, pour pouvoir ensuite s’en détacher, la transformer, la transcender.

La sexualité est une porte fondamentale vers la spiritualité, vers ce sentiment océanique. Elle nous laisse entrevoir durant quelques instants une immensité, un état de fusion avec l’univers entier.

La spiritualité tantrique

La spiritualité tantrique est humaniste. C’est une approche laïque de la spiritualité. Le tantra n’a pas d’église, de temples et pas non plus de clergé. La dévotion ou l’adoration ne se rapporte pas à une divinité . Le tantra, même à l’occidentale, est bien plus que cela. Bien compris, c’est une voie merveilleuse vers une spiritualité véritablement incarnée où l’amour humain et la sexualité sont considérés comme un reflet de l’ultime, loin de notre civilisation chrétienne culpabilisante, qui a trop longtemps considérée la chair comme opposée à l’esprit.

En conclusion

Le tantra est une invitation à se développer, à devenir de plus en plus conscient. Il n’y a pas d’efforts à faire, seulement à être présent aussi intensément que possible. C’est un chemin vers soi, un chemin de maturation, ouvert à chacun.

Faire un stage de massage tantrique, seul ou en couple, permet de mettre en pratique le rapport au corps, de se le réapproprier. Être guidé par l’énergie bienveillante du groupe mais aussi, et surtout, par la délicatesse et la bonté de Roger-Michel et de son épouse Martine nous a permis d’oser nous approcher l’un de l’autre par le souffle, le son et le toucher. Divin !

 

Roger-Michel Berger

 

Roger-Michel_BergerRoger-Michel a commencé sa vie professionnelle comme ingénieur en informatique de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Zurich et a créé le bureau d’ingénieurs mib en 1982. Il pratique le massage depuis près de 40 ans. En 2001 il a fondé Wellness-Flow, cabinet de massage et centre de développement personnel.
Il anime des stages de développement personnel et notamment de massage tantrique, qu’il pratique personnellement depuis plus d’une trentaine d’années et depuis plus de 10 ans avec son épouse, Martine.
Roger-Michel est “teacher” agréé de l’école internationale skydancing Tantra de Margot Anand.

Coach Happiness, Auteure et Blogueuse
Fondatrice du site Happiness Factory et du blog En 1 mot

Retrouve-moi ici

Happiness Factory

Parcours d’auto-coaching en ligne pour bâtir une vie qui te ressemble

Humour Me by Barbara

Humeur d’une digital mother au bord du burn-out entre z’Homme et ses trois greffons

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.