Amma, mère de toutes les sagesses

par Djana Schmidt

Spiritualité
17 avril 2020
Temps de lecture : 5 min
2

Amma, de son vrai nom Mata Amritanandamayi, est surnommée « La Mère Divine indienne ». Elle a déjà donné l’étreinte du darshan à plus de 30 millions de personnes à travers le monde et a fondé l’ONG «Embracing The World ».

«  La compassion est le seul chemin vers la paix. »

Amma, une sainte dans son pays

Née au Kerala dans un milieu modeste, Amma est considérée comme une Sainte dans son pays. À chacun de ses déplacements, elle réunit plusieurs dizaines de milliers de personnes venues pour la cérémonie du darshan. Ces manifestations sont entièrement gratuites et reposent exclusivement sur les dons et sur le bénévolat. L’intégralité des dons est versée au profit des oeuvres caritatives de son ONG “Embracing the World” qui finance, entre autres, des pensions pour femmes, des camps médicaux mobiles, des orphelinats et des écoles ainsi qu’un l’hôpital.

Le darshan d’Amma

Cette fameuse étreinte maternelle, appelée la cérémonie du Darshan, où on la voit serrer dans ses bras plusieurs milliers de personnes une à une, sans interruption, pendant plus de 20 heures. C’est un instant où l’on peut contempler l’amour inconditionnel à l’œuvre et s’imprégner d’un climat de paix et de joie.

Le darshan d’Amma se décompose en une suite de gestes précis, encadrés par une équipe de bénévoles : Amma ouvre les bras et enveloppe dans son giron la personne venue demander le darshan, agenouillée à ses pieds  ; Amma berce la personne pendant dix secondes et lui murmure à l’oreille « Mon chéri ou Ma chérie ». Ce darshan est vu comme le geste qui transmet l’énergie spirituelle.

Un film lui a été consacré en 2005 (Darshan par jan Kounen) et en 2015, Claude Lelouch a tourné “Un plus Une” avec Elsa Zylberstein et Jean Dujardin qui entreprennent un voyage en Inde pour rencontrer Amma.

La religion : un art de vivre et compassion

Pour Amma, la religion est un art de vivre qui s’exprime au travers de l’amour et de la compassion de ceux qui vivent en harmonie avec ses principes. D’où l’importance fondamentale qu’elle accorde au service désintéressé et l’extraordinaire développement des œuvres caritatives qu’elle a initiées.Ces actions charitables, accomplie dans le cadre d’une démarche spirituelle, sont considérées comme  un moyen puissant pour l’individu d’accéder à sa dimension spirituelle et de développer un cœur aimant envers tous les êtres.
Amma insiste également sur l’importance de la spiritualité comme moyen de mener une vie consciente, juste et heureuse. Au-delà l’objectif de la spiritualité est d’atteindre, ultimement, la réalisation du Soi. Car d’après Amma, Dieu est en nous. Le découvrir est le but de la vie.
La religion doit devenir partie intégrante de la vie. Il faut lui redonner du souffle. Un renouveau, un regain de vitalité lui sont nécessaires. Alors seulement, la compassion et l’amour pourront s’épanouir en nous. 
A une époque où l’intellect domine, Amma s’inquiète de voir que si la faculté de raisonner est bien développée, les cœurs sont souvent secs. Son enseignement est un appel au retour des qualité  s du cœur dans la vie quotidienne. Pour construire une société paisible et prospère, il est indispensable que nous ayons conscience des vérités spirituelles universelles et que nous éprouvions la compassion qui en découle.Amma guide ainsi des milliers de personnes vers cet objectif. Des centaines de moines, femmes et hommes, ayant fait vœu de service et de renoncement, vivent et travaillent à ses côtés, au sein des institutions charitables ou des centres spirituels qu’elle a fait édifier dans le monde entier.
Un journaliste posa une question à Amma : « Amma, vous avez des dévots dans le monde entier. Est-ce que tous vous vénèrent ? – C’est moi qui les vénère, répondit-elle. Pour moi, ils sont tous Dieu. Le Dieu d’Amma ne demeure pas là-haut dans les cieux. Mon Dieu, c’est vous tous, c’est tout ce que l’on voit. »

Compassion : le seul chemin vers la paix

Extraits du discours d’Amma « La compassion est le seul chemin vers la paix » prononcé en France, à Paris, le 12 octobre 2007 à l’occasion de la remise du Prix Cinéma Vérité.

« La principale cause de certains des conflits qui existent dans le monde d’aujourd’hui, c’est la séparation entre la science et la religion. En réalité, . La science sans la religion est incomplète tout comme la religion sans la science.»

« Mais malheureusement, la société essaie de diviser l’humanité en deux catégories de gens, les religieux et les scientifiques. Les scientifiques disent que la religion et la spiritualité reposent sur une foi aveugle. A l’inverse, ils déclarent que la science, ce sont des faits validés par des expériences. Le problème c’est de savoir de quel côté vous vous placez : du côté de la foi ou du côté des faits avérés? »

« Il est inexact de dire que la religion et la spiritualité reposent sur une foi aveugle et que leurs principes n’ont pas été validés. En fait les maîtres spirituels ont peut-être bien été encore plus loin dans leurs expériences que les savants d’aujourd’hui. Tout comme les scientifiques modernes font des recherches sur le monde extérieur, les grands sages ont fait des recherches dans le laboratoire intérieur de leurs esprits. Quand on regarde les choses sous cet angle, ils étaient aussi des scientifiques. En réalité, la véritable religion ne repose pas sur la foi aveugle; elle repose sur ‘sraddha’, c’est à dire la recherche; C’est l’exploration intense de notre être propre. »

« Quelle est la nature du monde où l’on vit ? Comment fonctionne t-il en parfaite harmonie ? D’où vient-il ? Où va t-il ? Où nous mène t-il ? Qui suis-je ? Tel était l’objectif de leur recherche. Qui est-ce qui se pose ces questions ? Les hommes de foi ou les hommes de science ? Les deux »

 

sharon stone et ammaSharon Stone remet à Amma le « Prix Cinéma Vérité 2007» pour Darshan, le documentaire tourné par Jan Kounen en 2005.
« Si c’est dans l’esprit humain que se trouve la source de la guerre, alors c’est aussi dans l’esprit humain que réside la source de la paix. Si nous voulons éviter la guerre à l’avenir, alors nous devons inculquer des valeurs à nos enfants dès leur jeune âge. Si nous voulons faire du yaourt, nous n’avons qu’à mettre un peu de yaourt dans du lait, mélanger et laisser reposer quelque temps. De la même manière, les parents devraient montrer le bon exemple et inculquer de bonnes valeurs à leurs enfants. Ensuite ces qualité grandiront naturellement en eux. »

« Ensemble montrons au monde que la compassion, l’amour et le souci des autres êtres humains n’ont pas complètement disparu de la surface de la terre. Puissions nous construire un monde de paix et d’harmonie en restant profondément enracinés dans les valeurs universelles qui ont nourri l’humanité depuis les temps immémoriaux. Disons au-revoir pour toujours à la guerre et à la brutalité, en les réduisant à l’état de légende. Puissions nous laisser à la postérité le souvenir d’une génération de paix.»

 

Amma (Mata Amritanandamayi)

Amma

Mata Amritanandamayi appelée « Amma » est née en 1953 en Inde du Sud, dans un village reculé de la côte du Kerala, au sein d’une famille pauvre. Très jeune, elle fut profondément touchée par la souffrance dont elle fut témoin. Elle a alors résolument entrepris de servir avec compassion toute forme de vie.

Aujourd’hui, le lieu de naissance d’Amma est devenu le siège de “Embracing The World” (ETW) : réseau international d’organisations et d’initiatives locales et régionales actif dans plus de quarante pays à travers le monde. En Inde, les projets d’ETW sont conçus et mis en place par le Mata Amritanandamayi Math (MAM). En 2005, les Nations Unies ont accordé au MAM le statut spécial de consultant, en reconnaissance des efforts exceptionnels fournis pour secourir les victimes de catastrophes naturelles et pour l’ensemble de ses activités humanitaires. Amma est régulièrement en tournée en Europe, entre autres avec Amma Suisse et Amma France.

Coach Happiness, Auteure et Blogueuse
Fondatrice du site Happiness Factory et du blog En 1 mot

Retrouve-moi ici

Happiness Factory

Parcours d’auto-coaching en ligne pour bâtir une vie qui te ressemble

Humour Me by Barbara

Humeur d’une digital mother au bord du burn-out entre z’Homme et ses trois greffons

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.