Et toi, tenteras-tu le tantra ?

  • 0

Et toi, tenteras-tu le tantra ?

Category : Blog

en1mot-tantrisme

L’été est (enfin) vraiment arrivé, il y a comme un petit air de vacances qui flotte dans l’air et – allez savoir pourquoi – j’ai eu envie de parler de tantra. Même si pour nous, les Occidentaux, tantrisme rime avec sexualité, il s’agit en réalité d’une philosophie de vie née il y a plus de 1500 ans en Inde, dont le but est, à travers l’exploration de ses sens, de parvenir à un état d’éveil total.

 

Ceci posé, il va de soi que ce qui nous intéresse c’est l’assimilation (et parfois la réduction) du tantrisme à une pratique sexuelle. Tout comme son cousin le yoga, le tantrisme utilise la respiration et la méditation  comme principaux outils d’éveil. Mais à la différence de ce même cousin, le tantrisme amène la conscience au centre de l’individu, qui est son sexe. C’est à partir du sexe que notre énergie doit évoluer, vers le haut, et bien au-delà. Autrement dit, cette lumière qui est la conscience appliquée à la sexualité, la transforme en quelque chose de radicalement différent. Si différent, qu’il n’y a pas de mot pour cela en Occident. En Orient, on utilise le mot  » Tantra ».

Concrètement, et parce que je sens bien que la question vous brûle les lèvres : comment s’y prend-on ? D’abord, on prend son temps : le rapport sexuel tantrique peut durer deux à trois heures car il cherche à repousser au maximum la survenue de l’orgasme pour prolonger la fusion du couple et l’alchimie qui s’en dégage. Ensuite, puisqu’il ne ‘agit pas d’un acte sexuel classique mais d’une communion et d’une explosion des sens, l’amour et la confiance dans le couple sont les deux clés essentielles de la sexualité tantrique. Enfin, l’orgasme tantrique ne se limite pas au bassin mais saisit le corps tout entier, il peut d’ailleurs se déclencher sans contact sexuel. Pour les détails pratiques, je vous renvoie à cet article publié dans Marie-Claire.

Vous l’aurez compris, dans la philosophie tantrique, c’est le chemin qui mène à l’orgasme qui importe plus que l’orgasme en lui-même. Il s’agit de retrouver, par le biais de la sexualité, cet état de paix, d’harmonie et de silence que l’on atteint par la méditation.


Faites partie des bêta-testeurs

Inscrivez-vous pour tester chaque semaine des outils de développement personnel qui marchent