La technique des petits bonshommes allumettes par Lucie Bernier et Robert Lenghan

  • 2
La technique des petits bonshommes allumettes

La technique des petits bonshommes allumettes par Lucie Bernier et Robert Lenghan

technique_bonhommes_allumettes_cover

Produits disponibles sur Amazon.fr

La technique des petits bonshommes allumettes : une méthode d’auto-guérison émotionnelle

La fameuse technique des petits bonshommes allumettes inventée par Jacques Martel est décrite dans ce livre, lequel répond aux nombreuses questions pratiques qui se posent inévitablement. Ce petit exercice est simple à faire ; il ne demande qu’une feuille blanche, un crayon, une paire de ciseaux et 3 minutes. Il peut s’appliquer à la résolution de problèmes relationnels comme je l’ai décrit étape par étape dans un diaporama sur les petits bonshommes allumettes , mais aussi à certaines situations (vendre sa maison, trouver un emploi, améliorer sa situation financière, etc.) comme je l’explique étape par étape dans un autre diaporama sur les petits bonhommes allumettes appliqués à une situation.

7 règles essentielles pour utiliser la technique des petits bonshommes allumettes

  1. Je désire ce qu’il y a de mieux pour moi et pour l’autre (intention bienveillante) même si je ne sais pas ce que c’est
    Attention : ce qui est le mieux pour moi peut être différent de ce que je veux personnellement !
  2. J’effectue la technique par écrit en réalisant les 7 étapes pas à pas:
    Mon subconscient retient à 90% ce que je visualise et surtout ce que j’écris.
  3. Je me dessine en premier, du côté gauche de la feuille, et je ne fais jamais la technique pour deux autres personnes
    Il est absolument primordial d’être impliqué dans la situation
  4. Je relie les 7 chakras (qui représentent différents niveaux de conscience) des deux personnes en commençant par le bas
    Puis je coupe la feuille au milieu de ces lignes et je dis « Merci. C’est fait ! ».
  5. Couper les liens de dépendance ou d’attachement, conscients ou inconscients, avec une autre personne ce n’est pas couper les liens d’amour
  6. Une fois l’exercice terminé, je jette simplement les papiers à la poubelle.
    Cette feuille est un simple « papier carbone » pour mon subconscient, dans lequel le dessin s’est imprimé. Son devenir n’a aucune importance.
  7. Il n’est pas nécessaire de répéter l’exercice, même en l’absence de résultats tangibles.

La technique des petits bonshommes allumettes est un travail symbolique

Il permet d’amener à la conscience des situations que nous vivons. Outre les situations classiques, l’exercice peut aussi se pratiquer :

  1. Dans une situation positive
    Même lorsque je suis heureux dans mes relations, je peux couper les liens d’attachement et de dépendance et ainsi vivre plus d’amour authentique
  2. Pour effectuer le détachement avec une partie de moi-même
    Je me mets à gauche du dessin avec la qualité ou l’aspect positif et je me mets à droite avec le défaut ou l’aspect négatif contraire
  3. Pour me détacher d’une situation
    Changement de travail, séparation, problèmes financiers, etc. Je relie les chakras même dans le rectangle qui symbolise une situation car toute situation que je vis implique une ou plusieurs personnes, que je les connaisse ou non.
  4. Pour faire « un grand nettoyage »
    Pour rééquilibrer ma vie, je peux faire l’exercice avec toutes mes relations significatives : ancêtres, parents, fratrie, enfants, amis, conjoint(s), collègues, patrons, voisins, animaux de compagnie, thérapeutes, etc.

Il existe une loi spirituelle qui dit que j’attire, je deviens ou je projette ce que je n’ai pas accepté.

L’exercice des petits bonshommes allumettes est expliqué dans cette vidéo avec Lucie Bernier et Jacques Martel :

J’aime

  • La technique est simple et exige peu de moyens
  • Elle est applicable à tous les domaines de la vie
  • Le fait de dessiner permet de prendre conscience de nos blocages
  • Ce travail favorise l’introspection

J’aime pas

  • Notre ego peut être un frein à notre bienveillance
  • Certains liens particulièrement toxiques peuvent être difficiles à couper sans l’aide d’un thérapeute

À propos des auteurs

Lucie Bernier est psychothérapeute et Maître Reiki. Robert Lenghan est consultant spécialisé dans la gestion du changement et des ressources humaines. Ils sont tous deux collaborateurs de longue date de Jacques Martel.

 

 

Enregistrer


  • 2

Les petits bonshommes allumettes – 10 minutes pour aller mieux

bonhommes-allumettesDiaporama des bonshommes allumettes (ou bonhommes en fil de fer) pour en faciliter la visualisation et le partage.

L’exercice consiste à dessiner les lignes d’attachement conscientes et inconscientes qui nous relient à une autre personne puis à les couper. Pourquoi ? Parce que, nous dit Jacques Martel, l’attachement ce n’est pas de l’amour. L’attachement c’est une forme de contrôle de l’autre tandis que l’amour est inconditionnel. Couper les liens qui nous rattachent à une autre personne, c’est se donner plus de liberté, à soi-même comme à l’autre. Les personnes qui ont fait cet exercice constatent très souvent des changements en elles et autour d’elles. L’inconscient enregistre en effet plus efficacement ce qui est écrit ou dessiné. Par ailleurs, comme tous les êtres humains sont interconnectés, on se branche à une personne ou à une situation au niveau du subconscient.

Voir aussi la chronique consacrée à cet exercice et au Grand Dictionnaire des Malaises et des Maladies par Jacques Martel.

A propos de l’auteur

Jacques Martel est né à Montréal (Canada) en 1950. Ingénieur électricien de formation, il se forme au développement personnel et anime des ateliers de croissance personnelle dès 1988. Devenu psychothérapeute, il acquiert également une formation de Rebirtheur (technique de respiration consciente) au Centre Helena Marcoux. En 1993, il devient Maître Reiki (technique de guérison énergétique). En 2011, il est formé en Reconnexion© (une autre technique de guérison énergétique).
Il fonde ATMA Inc. (maison d’éditions et de production de CD ). Outre le Grand Dictionnaire des Malaises et Maladies, (plus de 350 000 exemplaires vendus à travers le monde en 2012), Jacques Martel a écrit plusieurs autres livres et produit des CD de détente guidée. Il est aussi à l’origine de l’exercice des petits bonshommes allumettes. C’est aujourd’hui un formateur et un conférencier de renommée internationale.

   


  • 2

Le Grand Dictionnaire des Malaises et des Maladies de Jacques Martel

 

Le Grand Dictionnaire des Malaises et des Maladies est un ouvrage de référence à garder à portée de main et à consulter très régulièrement. De A comme Abcès à Z comme Zona, l’auteur décortique plus de 800 malaises et maladies dont il livre l’aspect métaphysique. Dédié « à tous les chercheurs de Vérité »,  ce dictionnaire nous incite à reprendre la responsabilité de notre santé en faisant un travail d’introspection. Car c’est la méconnaissance des lois qui régissent les pensées et les émotions sur le corps physique qui nous amène à vivre des situations de malaises ou de maladies. En prenant conscience que nos problèmes de santé proviennent de nos pensées et de nos émotions,  il nous est donc possible de prendre des mesures pour apporter certains changements dans notre vie. Outil de compréhension, d’investigation et de transformation, ce livre se veut un complément à toute approche, qu’elle soit médicale ou en lien avec les médecines douces.

[icon color= »Accent-Color » image= »fa-tag »]

Technique d’intégration par prononciation monosyllabique rythmique et séquentielle

Pour Jacques Martel, il est important d’activer notre mémoire émotive en lisant le texte d’un malaise ou d’une maladie syllabe par syllabe à raison d’une seconde au moins par syllabe. Cela permet de situer notre lecture non pas au niveau du mental, mais au niveau du cœur.

A propos de l’auteur

Jacques Martel est né à Montréal (Canada) en 1950. Ingénieur électricien de formation, il se forme au développement personnel et anime des ateliers de croissance personnelle dès 1988. Devenu psychothérapeute, il acquiert également une formation de Rebirtheur (technique de respiration consciente) au Centre Helena Marcoux. En 1993, il devient Maître Reiki (technique de guérison énergétique). En 2011, il est formé en Reconnexion© (une autre technique de guérison énergétique).
Il fonde ATMA Inc. (maison d’éditions et de production de CD ). Outre le Grand Dictionnaire des Malaises et Maladies, (plus de 350 000 exemplaires vendus à travers le monde en 2012), Jacques Martel a écrit plusieurs autres livres et produit des CD de détente guidée. Il est aussi à l’origine de l’exercice des petits bonshommes allumettes. C’est aujourd’hui un formateur et un conférencier de renommée internationale. 

 


  • 424

Les petits bonshommes allumettes de Jacques Martel

Pour couper nos lignes d’attachement conscientes et inconscientes

 

 

 

Cet exercice consiste à dessiner les lignes d’attachement conscientes et inconscientes qui nous relient à une autre personne puis à les couper. Pourquoi ? Parce que, nous dit Jacques Martel, l’attachement ce n’est pas de l’amour. L’attachement c’est une forme de contrôle de l’autre tandis que l’amour est inconditionnel. Couper les liens qui nous rattachent à une autre personne, c’est se donner plus de liberté, à soi-même comme à l’autre. Les personnes qui ont fait cet exercice constatent très souvent des changements en elles et autour d’elles. L’inconscient enregistre en effet plus efficacement ce qui est écrit ou dessiné. Par ailleurs, comme tous les êtres humains sont interconnectés, on se branche à une personne ou à une situation au niveau du subconscient.

Pour faire cet exercice, il suffit de se munir d’une feuille blanche, d’un crayon et d’une paire de ciseaux et de suivre les 7 étapes suivantes (le diaporama est reproduit image par image au bas de l’article) :

1) Commencer par se dessiner soi-même, sur la partie gauche de la feuille : tracer un bonhomme allumette : la tête, les yeux, le nez, un sourire, le corps, les bras, les jambes. Écrire son prénom en-dessous du bonhomme avec l’initiale de son nom de famille.

2) Puis dessiner une 2ème personne à côté : notre partenaire, un de nos parents, notre enfant, un(e) collègue de travail, un(e) ami(e), son guide spirituel, une personne avec laquelle nous éprouvons de la frustration, des attentes, de la colère, etc. Écrire le prénom de cette personne et l’initiale de son nom de famille.

3) Tracer un cercle de lumière autour de son bonhomme pour symboliser que l’on souhaite ce qu’il y a de mieux pour soi.

4) Tracer un cercle de lumière autour du 2ème bonhomme pour symboliser que l’on souhaite ce qu’il y a de mieux pour cette personne.

5) Tracer un cercle de lumière autour des deux bonhommes, en rajoutant des petits rayons de lumière qui symbolisent que l’on souhaite ce qu’il y a de mieux pour les deux personnes, sans donner d’intention précise.

6) A présent, tracer les lignes d’attachement conscientes ou inconscientes entre les 2 bonhommes au niveau des différents centres d’énergie (chakras). Il doit y avoir 7 lignes qui relient les 7 chakras, soit, de bas en haut : chakra racine (sacrum), chakra sacré (nombril), chakra du plexus solaire, chakra cœur, chakra gorge, chakra du 3ème œil (entre les deux yeux) et chakra couronne (sommet du crâne).

7) Avec les ciseaux, couper la feuille de papier au niveau des lignes d’attachement.

Et le tour est joué !

Quelques précisions :

– Faire l’exercice du bonhomme allumette ce n’est pas se couper de la personne représentée mais seulement rompre l’attachement, qui n’est pas de l’amour.

– Les demandes n’ont pas d’intention précise ; il s’agit de souhaiter ce qu’il y a de mieux pour soi en laissant faire son inconscient.

– Il ne faut jamais faire cet exercice pour d’autres personnes et s’immiscer ainsi dans leur relation ! Il faut toujours se dessiner soi-même avec une autre personne, représenter une relation dans laquelle nous sommes directement impliqué(e).

– Quand une relation est harmonieuse, on ne réalise pas forcément les liens d’attachement. Faire un bonhomme allumette avec une personne avec laquelle on s’entend très bien permet de faire disparaître l’attachement, laissant ainsi plus de place à l’amour véritable.

– Il est possible de faire cet exercice avec une personne décédée.

– Il est possible d’utiliser les couleurs des chakras pour matérialiser les lignes d’attachement : rouge pour le chakra racine (sacrum), orange pour le chakra sacré (nombril), jaune pour le chakra du plexus solaire, vert pour le chakra cœur, bleu pour le chakra gorge, indigo pour le chakra du 3ème œil (entre les deux yeux) et violet pour le chakra couronne (sommet du crâne).

– L’exercice ne se fait en principe qu’une seule fois, puisque l’inconscient a enregistré que les lignes d’attachement ont été coupées. Il est toutefois possible de le répéter aussi souvent que l’on ressent des émotions.

– Une fois les lignes coupées, le papier peut être jeté simplement à la poubelle.

Cet exercice peut s’appliquer également à une situation (voir le diaporama ici). Par exemple, si l’on souhaite vendre sa maison (ou sa voiture). C’est un exercice intéressant car si notre intention consciente est de vendre une maison, on peut avoir inconsciemment du mal à le faire car il peut s’agir de sa maison familiale ou de celle dans laquelle ses enfants on grandi et il s’agit de s’en détacher pour être prêt à vivre autre chose. De même, on peut souhaiter acheter une maison dans tel endroit mais trouver une autre maison finalement mieux adaptée à nos besoins.

Autre application de l’exercice du bonhomme allumette : représenter deux facettes de soi. On peut ainsi représenter son côté Yin (féminin, intuitif, réceptif) et son côté Yang (masculin, intellect, action), le côté matériel et le côté spirituel, la maladie et la santé, la joie et la tristesse, etc. Cela permet de travailler sur un aspect de soi dont on désire se détacher ou de régler un problème personnel. Les 7 étapes s’appliquent également ici ; il faut simplement dessiner 2 bonhommes allumettes qui représentent chaque facette de soi et écrire sous chaque bonhomme, en-dessous de son prénom et de l’initiale de son nom de famille, la caractéristique sur laquelle on souhaite
travailler : YIN / YANG, MALADIE / SANTÉ, etc.

[icon color= »Extra-Color-1″ size= »small » image= »fa-exclamation »] Il semblerait que le côté choisi pour dessiner le « problème » n’ait pas d’importance : parfois Jacques Martel représente la situation actuelle (douleurs, problèmes financiers, etc.) à gauche, et celle vers laquelle on veut aller (santé, prospérité, etc.) à droite, parfois c’est l’inverse.

L’exercice des petits bonshommes allumettes est amplement démontré par Jacques Martel sur 2 vidéos de 30 minutes chacune, que l’on peut découvrir ici. Il est tiré du livre Atma Le Pouvoir de l’Amour par Jacques Martel, qui est surtout célèbre pour son Grand dictionnaire des Malaises et des Maladies.

petits_bonshommes_allumettes_jacques_martel_01petits_bonshommes_allumettes_jacques_martel_02 petits_bonshommes_allumettes_jacques_martel_03 petits_bonshommes_allumettes_jacques_martel_04 petits_bonshommes_allumettes_jacques_martel_05 petits_bonshommes_allumettes_jacques_martel_06 petits_bonshommes_allumettes_jacques_martel_07 petits_bonshommes_allumettes_jacques_martel_08 petits_bonshommes_allumettes_jacques_martel_09 petits_bonshommes_allumettes_jacques_martel_10 petits_bonshommes_allumettes_jacques_martel_11 petits_bonshommes_allumettes_jacques_martel_12 petits_bonshommes_allumettes_jacques_martel_13 petits_bonshommes_allumettes_jacques_martel_14 petits_bonshommes_allumettes_jacques_martel_15 petits_bonshommes_allumettes_jacques_martel_16


Faites partie des bêta-testeurs

Inscrivez-vous pour tester chaque semaine des outils de développement personnel qui marchent