Autohypnose : vous êtes seul maître à bord

  • 0
autohypnose

Autohypnose : vous êtes seul maître à bord

L’autohypnose en 1 mot

Se plonger soi-même en état d’hypnose, n’est-ce pas dangereux ? Rassurez-vous : vous faites régulièrement des exercices d’autohypnose sans même vous en rendre compte ! Ce que les spécialistes appellent la « transe hypnotique », c’est cet état modifié de conscience (EMC) dans lequel vous vous trouvez lorsque vous regardez défiler le paysage, assis(e) dans un train, ou lorsque vous êtes plongé(e) dans une rêverie profonde : vous ne dormez pas mais vous faites le vide dans votre tête et vous êtes détendu(e).

Vous plonger volontairement dans cet état intermédiaire entre la veille et le sommeil est la base de l’autohypnose, qui permet de déconnecter votre mental pour vous détendre, vous recentrer, vous ressourcer, combattre le stress, etc. .

Ni pendule, ni maître hypnotiseur : exercices d’autohypnose, c’est vous qui gérez

L’autohypnose, de même que l’hypnothérapie pratiquée avec un spécialiste, n’a rien à voir avec l’hypnose de spectacle à la Mesmer. Il ne s’agit pas de vous mettre en scène mais de vous aider à résoudre un problème, à dénouer vos tensions, à retrouver une certaine sérénité dans votre vie de tous les jours.

Grâce aux techniques d’imagerie médicale, on sait que certaines aires cérébrales sont activées pendant l’hypnose comme pendant le rêve ou la méditation. L’autohypnose vous permet de communiquer avec votre inconscient et de faire émerger des solutions pour diminuer votre stress et votre anxiété.

Pour cela, vous n’avez besoin ni d’un pendule, ni des injonctions d’un hypnotiseur, mais  d’une suggestion. Il s’agit d’une phrase qui résume l’objectif que vous voulez atteindre, par exemple « Jour après jour, je suis de plus en plus calme, détendu(e) et libre.» Mettons l’autohypnose en pratique dans l’exercice qui suit.

L’autohypnose en pratique : 10 minutes pour programmer votre subconscient

Avertissement : ne faites pas cet exercice lorsque vous conduisez ou dans une situation requérant toute votre attention.

Il est toujours plus facile de faire ce type d’exercices à l’aide d’un support audio, du moins au début. Vous trouverez des exercices d’autohypnose gratuits au format mp3 sur internet, comme ceux que propose l’institut Français d’Hypnose Humaniste et Ericksonienne sur sa plateforme de téléchargements.

Mais vous pouvez aussi vous enregistrer pendant que vous lisez l’exercice qui suit à haute voix ou encore le mémoriser. Choisissez une phrase qui résume bien votre objectif. C’est ce que l’on appelle l’autosuggestion qui doit correspondre à l’idée que vous désirez programmer dans votre subconscient. Les mots que vous utilisez doivent être significatifs pour vous. Voici quelques exemples : « Jour après jour, je suis de plus en plus calme, détendu(e) et libre », « A partir de maintenant, je ne vais plus me laisser stresser par mon travail (ou mes examens ou mon conjoint) », « Je sais que je vais réussir dans mon projet (ou ma vie professionnelle ou ma vie affective) et je me sens bien ».

Installez-vous confortablement au calme, en position assise. Assurez-vous de ne pas être dérangé(e) pendant toute la durée de votre séance. Posez les deux pieds au sol et les mains sur les cuisses. Fermez les yeux et prenez plusieurs respirations profondes pour vous détendre.

1ère étape : l’induction

Décidez du temps que vous voulez consacrer à votre séance et affirmez-le à haute voix, par exemple : « J’entre maintenant en autohypnose profonde pendant 5 minutes. » Une fois en hypnose, votre subconscient vous dira qu’il est temps de revenir à l’état de conscience normal et que votre séance est terminée.

A présent, comptez mentalement jusqu’à cinq :

  • Vous sentez comme vos paupières deviennent de plus en plus lourdes, vous sentez votre pied gauche posé sur le sol, votre pied droit posé sur le sol, votre main droite sur votre cuisse droite, votre main gauche sur votre cuisse gauche, le siège contre votre dos et vous respirez tranquillement.
  • Vous entendez peut-être des bruits qui viennent d’une pièce à côté ou de la rue. Vous les entendez sans les écouter. Des pensées traversent votre esprit, laissez-les passer. Vous vous sentez bien, très bien.
  • Respirez tranquillement, à votre rythme. Vous sentez peut-être une odeur qui flotte dans la pièce. Sinon, cela n’a aucune importance. Vos paupières deviennent plus lourdes. Vous vous sentez bien, détendu.
  • Respirez tranquillement, posément. Vous avez peut-être l’impression de ne pas dormir, de ne pas entrer en transe, mais cela n’a aucune importance.

Pensez à une horloge comme celles que l’on voyait dans les vielles fermes et qui a un effet soporifique incroyable, toc toc toc toc toc….et vous pouvez imaginer le balancier qui oscille de gauche à droite, de droite à gauche, de gauche à droite… Maintenant comptez à rebours de 58 à 51 dans votre tête. Respirez tranquillement.

2ème étape : l’autosuggestion

Répétez cinq fois à voix haute l’autosuggestion que vous avez choisie et qui résume le mieux votre objectif, par exemple : « Jour après jour, je suis de plus en plus calme, détendu(e) et libre.»

 3ème étape : la sortie de transe, retour à la normale

Lorsque votre subconscient vous dit qu’il est temps de revenir à l’état de conscience normal (programmez tout de même une alarme au début !), pensez « Je vais maintenant ouvrir les yeux et je vais me sentir merveilleusement bien, reposé(e) et alerte ».

Commencez à bouger légèrement les pieds, puis les jambes, le dos, les bras, la nuque et finalement la tête. Prenez une grande inspiration, et visualisez une vague d’énergie positive sous forme d’une lumière blanche ou d’une onde de chaleur qui vous parcourt de la tête au pieds, qui vous reconnecte complètement avec votre environnement. Prenez une nouvelle inspiration, calme, profonde pour achever de vous reconnecter. Lorsque vous vous sentez prêt, ouvrez les yeux pour revenir complètement dans le présent.

Comme toutes les méthodes de développement personnel, l’autohypnose n’est pas un remède miracle. Il faudra faire plusieurs essais avant de savoir si cet outil peut vous convenir. Et ensuite, vous y tenir le plus régulièrement possible, idéalement tous les jours ou presque.

Pour en savoir plus

 

Hypnose2_lowLe fascicule L’hypnose en 1 mot, co-écrit avec le journaliste Francis Schull, fait le tour de l’hypnose et de l’autohypnose et tord le coup aux idées reçues. En vente sur Amazon, format broché ou électronique.

Le livre de Mireille Meyer, 50 exercices d’autohypnose, chroniqué ici, est une bonne source d’exercices à pratiquer seul(e).

De nombreuses informations sont disponibles sur les sites de l’Institut Français d’Hypnose Humaniste et Ericksonienne et de l’Institut Français d’Hypnose.

Des mp3 d’autohypnose abordant différentes problématiques sont téléchargeables gratuitement sur la plateforme de l’Institut Français d’Hypnose Humaniste et Ericksonienne. À titre d’exemple, trois mp3 gratuits sont conscaré à la gestion du stress :

 

Lien de téléchargement de la version starter (4.34 min.)

Lien de téléchargement de la version courte (21.18 min.)

Lien de téléchargement de la version longue (40.01 min.)


  • 0

L’Hypnose en 1 mot

Avant de devenir la pratique que l’on connaît aujourd’hui, l’hypnose a traversé différentes mutations : d’abord enterrée au panthéon des pseudosciences, puis ressuscitée pour instrumentaliser les malades, avant d’être enfin acceptée comme un outil au service de la personne et de son bien-être.

Explorons ensemble le chemin qui a fait passer l’hypnose de l’occultisme à la science, du mysticisme à une méthode de soin à part entière. Voyons comment elle est encore largement mise en scène et faisons ensemble la part du sensationnel et de l’avéré.

Au sommaire de ce Condensé :

  • HYPNO-QUIZ
  • MESMER ET LE MAGNÉTISME ANIMAL
  • DE MESMER À ERICKSON
  • DE ERICKSON À MESSMER
  • L’HYPNOSE MÉDICALE
  • AUTRES APPLICATIONS DE L’HYPNOSE
  • CONCRÈTEMENT, COMMENT SE PASSE UNE SÉANCE ?
  • ET L’AUTOHYPNOSE, ALORS ?

Disponible sur Amazon
au format e-Book (2,99 €)
ou broché (5,26 €)


  • 0

50 Exercices d’auto-hypnose par Mireille Meyer

« Pratiquer l’autohypnose, c’est explorer la face immergée de l’iceberg »

Fin de ma sélection de l’été dans la collection « 50 exercices » des Éditions Eyrolles. L’hypnose, et à plus forte raison l’autohypnose, est un sujet qui me fascine :  comment parvenir à cet état modifié de conscience où l’on « débranche » son mental pour accéder à son inconscient ? Cette activité présente-t-elle des risques ?

Les 50 Exercices proposés par Mireille Meyer s’articulent autour de 6 chapitres, dont les exercices se veulent progressifs : Pour bien débuter, Le B.A.-BA de l’autohypnose, Les inductions hypnotiques pour entrer en état d’hypnose, Les scénarios, Du problème vers la solution et Pour aller plus loin.

C’est une méthode qui nous apprend à faire face rapidement  aux petits soucis et tracasseries de la vie qui peuvent engendrer stress, tension, énervement… Elle nous permet d’aller mieux, de nous relaxer, de lâcher prise, voire d’optimiser nos compétences. L’autohypnose permet également le déconditionnement de comportements addictifs. Elle rend possible la diminution de certains traitements, avec l’avis de son médecin. C’est enfin une méthode orientée solution qui ne vise pas à analyser la cause d’un problème mais cherche à trouver une solution à celui-ci.

Pour expérimenter rapidement la puissance de notre esprit, l’auteure suggère l’exercice suivant :

[image_with_animation animation= »Fade In » image_url= » » delay= » »] [image_with_animation animation= »Fade In » image_url= »http://www.en-1-mot.com/wp-content/uploads/2014/08/Capture-d’écran-2014-08-22-à-09.28.50.png » delay= » »] [/image_with_animation]

Capture d’écran 2014-08-22 à 09.28.50

Capture d’écran 2014-08-22 à 09.29.06

Capture d’écran 2014-08-22 à 09.29.19

En conclusion, pratiquer l’autohypnose, c’est explorer la face immergée de l’iceberg pour gérer les petits tracas du quotidien et trouver nos propres solutions à nos problèmes. Il s’agit bien d’une technique de « manipulation » mais d’une manipulation librement consentie pour atteindre un objectif, et c’est nous qui sommes aux  commandes !

A propos de l’auteure

mireille_meyer

Mireille Meyer a pratiqué plusieurs années dans le milieu médical hospitalier et libéral en tant que médecin généraliste avant de poursuivre une formation en psychologie. Formée à la Communication Non Violente selon la méthode de Marshall Rosenberg, certifiée en Hypnocoaching par l’Institut Français d’Hypnose Humaniste et Ericksonienne, elle est titulaire d’un Diplôme Universitaire d’Hypnose Médicale obtenu auprès du docteur JM Benhaiem et exerce cette activité depuis plus de 10 ans dans son cabinet à Montpellier.


Faites partie des bêta-testeurs

Inscrivez-vous pour tester chaque semaine des outils de développement personnel qui marchent