Frédéric Lenoir : le Miracle Spinoza

Spinoza : un philosophe moderne

Selon Frédéric Lenoir, Spinoza est « un ami qui nous aide à vivre ». Pour étayer son propos, et illustrer son livre, voici l’enregistrement audio de sa conférence de 45 minutes – prononcée sans notes et avec une extrême fluidité. Un pur régal !

Baruch Spinoza, le philosophe qui nous aide à voir ?

Philosophe hollandais du XVIIème siècle, exclu à 23 ans de la synagogue pour avoir proposé une lecture rationaliste de la Bible, Spinoza a mené une existence modeste et solitaire. Il refusait les rentes et gagnait sa vie comme simple polisseur de verres.

Précurseur des Lumières et de la psychanalyse

Il est le premier penseur occidental à imaginer un état de droit fondé sur la séparation des pouvoirs politiques et religieux, garantissant la liberté de conscience et d’expression des individus.

Il montre que nous ne sommes pas libres mais mus, sans le savoir, par nos pulsions, nos désirs et nos émotions. Spinoza recherche le bonheur à travers le désir et la joie, non le devoir et la volonté. Principe qui gagnerait à être appliqué aujourd’hui, par exemple dans le système scolaire français.

Pour Spinoza, Dieu et la Nature sont une seule et même réalité. Sa vision du divin rejoint celle des sages de l’Inde.

Seul hic : une position antiféministe

Frédéric Lenoir ne cache pas son admiration pour le philosophe, à un détail près. 3 jours avant sa mort, Spinoza s’est exprimé négativement sur le droit de vote des femmes. Victime, comme bien d’autres, de préjugés envers les femmes, le philosophe a montré qu’il n’était finalement pas parfait.

Et Frédéric Lenoir conclut par une boutade ; « C’était un acte manqué pas si manqué que cela finalement, car ça nous évite de mettre Spinoza sur un piédestal ».

L’essentiel du Miracle de Spinoza

Banni de la communauté juive à 23 ans pour hérésie, Baruch Spinoza décide de consacrer sa vie à la philosophie. Son objectif ? Découvrir un bien véritable qui lui « procurerait pour l’éternité la jouissance d’une joie suprême et incessante ». Au cours des vingt années qui lui restent à vivre, Spinoza édifie une œuvre révolutionnaire. Comment cet homme a-t-il pu, en plein XVIIe siècle, être le précurseur des Lumières et de nos démocraties modernes ? Le pionnier d’une lecture historique et critique de la Bible ? Le fondateur de la psychologie des profondeurs ? L’initiateur de la philologie, de la sociologie et de l’éthologie ? Et surtout, l’inventeur d’une philosophie fondée sur le désir et la joie, qui bouleverse notre conception de Dieu, de la morale et du bonheur ?

A bien des égards, Spinoza est non seulement très en avance sur son temps, mais aussi sur le nôtre. C’est ce que Frédéric Lenoir appelle le « miracle » Spinoza.

À propos de Frédéric Lenoir

Philosophe, sociologue et historien des religions, Frédéric Lenoir est docteur et chercheur associé de l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS). Cofondateur avec Martine Roussel-Adam de la Fondation Savoir Être et Vivre Ensemble (SEVE) dont la mission principale est de former des animateurs d’ateliers de philosophie et de méditation dans les écoles, il est l’auteur d’une quarantaine d’ouvrages traduits dans une vingtaine de langues et vendus à plus de cinq millions d’exemplaires.

Laisser un commentaire