Access Bars : 32 points pour se libérer de ses pensées limitantes

Access Bars

La méthode Access Bars décryptée

Sylvie Renoulet, master coach, sophrologue et fondatrice de l’institut Sophrolia, a plus d’une corde à son arc, et notamment la méthode Access Bars.

Cette méthode, fondée il y a une vingtaine d’années par Gary Douglas, auteur et conférencier américain, fait partie d’un ensemble d’outils et de processus de transformation appelé Access Consciousness.

Dans cette interview, j’interroge Sylvie Renoulet sur les fondements et les bienfaits de Access Bars, sur les différences avec une séance de Reïki, sur le déroulement d’une séance, sa durée, son prix, etc.

Je parle aussi de mes propres ressentis après la séance que nous avons réalisées ensemble avant l’interview.


Transcription de la vidéo

Barbara : Coucou Sylvie !

Sylvie : Bonjour Barbara !

Barbara : Alors Sylvie, je te présente en deux mots : tu es master coach, sophrologue depuis de nombreuses années, et tu as fondé un institut de sophrologie qui s’appelle Sophrolia.

Sylvie : C’est ça.

Barbara : Et qui est basé ici, à Colmar. Mais aujourd’hui ensemble, on va parler d’une méthode très originale, que j’ai eu la chance de pratiquer avec toi, et qui s’appelle Access Bars.

Sylvie : C’est ça.

Barbara : Alors, ce n’est pas très très connu.

Sylvie : Non.

Barbara : Et justement, je compte sur toi pour nous l’expliquer.

Sylvie : Effectivement, c’est une technique qui nous vient des Etats-Unis, élaborée depuis une bonne vingtaine d’années. L’inventeur de cette technique s’appelle Gary Douglas. Je suis praticienne, donc je suis formée et habilitée à donner des soins. C’est une technique qui fait partie d’un ensemble plus important, qui s’intitule Access Consciousness. L’objectif étant de permettre aux individus d’ouvrir leur conscience. Ces techniques et son inventeur partent du principe que nous aurions au niveau de la tête, du crâne, comme des barres électromagnétiques, sur lesquelles du coup on peut agir. Chaque barre correspond à un domaine de vie. En fait, il y a 16 barres, deux extrémités pour chaque barre, donc 32 points. Et l’idée, en tout cas lors d’une séance complète, et bien c’est d’appuyer, alors juste avec le bout des doigts, sur ces 32 points, répartis dans toute la tête. Chaque barre correspond à un domaine de vie, on le disait. Par exemple, il y a une barre qui correspond à l’argent, la créativité, la communication.

Barbara : D’accord.

Sylvie : Il y a aussi des barres qui touchent plus spécifiquement l’aspect physique, il y a une barre consacrée au corps, une barre concernant la sexualité, notre rapport au vieillissement, des barres qui touchent les émotions, etc. etc. Et toutes ces barres renferment l’ensemble de nos pensées, idées, croyances, émotions également, que nous entretenons sur ces différents domaines. Et l’objectif, et bien, en pressant légèrement ces points, c’est de créer une espèce de… Si on prend une métaphore informatique, de créer une sorte de « reset ».

Barbara : D’accord.

Sylvie : Qui va faire une forme de nettoyage, un petit peu comme si… En fait, ces barres représenteraient notre disque dur, et en appuyant sur ces points spécifiques, c’est comme si on introduisait un virus de nettoyage de toutes ces croyances, pensées, idées, etc…

Barbara : ….qui nous façonnent.

Sylvie : … Conceptions voilà, et en tout cas, qui nous limitent. Et plus on va faire de séances de barres, plus on va…

Barbara : Nettoyer en profondeur.

Sylvie : Activer ce nettoyage.

Barbara : Alors, il y avait autre chose qui m’avait un petit peu fascinée… Ça me faisait penser moi, en tout cas, au Reïki. Tu vois par rapport au centre d’énergie, aux points…

Sylvie : L’aspect énergétique.

Barbara : Voilà. À cet aspect-là.

Sylvie : En plus, je suis également initiée au Reïki donc du coup j’ai… j’ai ces deux approches là. La différence peut être c’est que, lorsqu’on donne un soin Reïki, on devient canal de l’énergie. On « autorise » cette énergie à nous traverser, pour ensuite pouvoir la transmettre à la personne à laquelle on donne un soin. Quand on propose une séance de Bars, c’est un peu différent parce qu’on va finalement travailler avec l’énergie présente dans la personne. Et là, on rejoint la pratique qu’on peut avoir en Reïki, c’est-à-dire que, au moment où on va apposer les mains sur les différentes barres, les différents points, il y a des choses qui se passent, des ressentis. Parfois, on ne sait pas pourquoi, enfin, je peux avoir l’impression que mes doigts sont collés. Voilà, puis à un moment donné, on… Voilà, je sens que c’est bon, on peut passer à une autre… à une autre barre, et çà voilà, on ne peut pas tellement l’expliquer.

Barbara ; Moi j’ai eu la chance de faire un soin avec toi, et c’est exactement ce que j’ai ressenti, c’est-à-dire que d’abord un grand bien-être, un grand lâcher prise. Et après effectivement, il y a des choses qui se passent, mais c’est très subtil. J’aime beaucoup ce que tu dis, ça fait partie d’un cheminement personnel.

Sylvie : Moi je dirais que ça a tendance à accélérer le processus. Voilà, à partir du moment où on est rentré dans un processus de… de changement, quel que soit ce changement, il y a l’aspect conscient. Et puis, on peut y associer des approches différentes comme les Bars.

Une séance de Bars peut aussi tout à fait trouver sa place dans un accompagnement global, par exemple lorsque j’accompagne en coaching, ça peut être une dizaine de minutes en fin de séance, en fonction de la problématique qui aura été abordée, et bien d’aller terminer en allant activer donc la ou les barres qui correspondent.

Barbara : Alors, dernière question Sylvie, combien ça coûte, et comment on fait si on est intéressé ?

Sylvie : Alors combien ça coûte ? Mon tarif est de 55€ la séance. Une séance de Bars complète dure entre 1h15 et 1h30, tout compris : l’échange préalable, la séance en elle-même, et puis l’échange final. Pour les personnes qui sont intéressées, il suffit de me contacter par téléphone, par mail, pour prendre un rendez-vous.

Barbara : À l’adresse qui s’affiche. Voilà, ben écoute Sylvie, je te remercie beaucoup, nous voilà presque arrivées. Je te remercie déjà d’avoir pris ton temps, d’avoir été avec nous là, tout le long, pour nous raconter un petit peu ce que c’était cette nouvelle méthode Access Bars, et je rappelle que tu es directrice de Sophrolia. Voilà !

Sylvie : Merci à toi Barbara !

Barbara : C’est moi, bonne journée.

Sylvie : À bientôt.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire